ÉconomieEntreprisesServices

Do you dream up veut aider les marques et les internautes à se comprendre

2 min de lecture

Entretien avec Cyril Texier, cofondateur de la start-up Do you dream up, éditrice d’outils conversationnels en ligne.

cyril-texierCréée il y a cinq ans, la start-up parisienne Do you dream up propose des outils Web conversationnels pour répondre aux requêtes des internautes sur de nombreux sites corporate. « 80 % des questions posées sur Internet portent sur les mêmes sujets. Dans ce cas, les solutions de chat automatique se révèlent efficaces. Les 20 % restants sont résolus grâce à notre outil de Live Chat (en direct) », explique Cyril Texier, un des trois cofondateurs de la société. Il répond aux questions de Business & Marchés.

Quel bilan tirez-vous cinq ans après la création de la société ?

Que l’aventure ne fait que commencer ! Nous avons beaucoup évolué aussi bien en termes de technologie, de produits et de business. Cinq ans, cela veut dire qu’on a su résister aux deux premières années qui suivent la création d’une société, certainement les plus compliquées, et ce sans lever de fonds. La conquête de nouveaux clients au fil des années nous a permis de recruter et d’assurer notre croissance. Notre enthousiasme est le même qu’au premier jour.

Comment les outils que vous proposez peuvent-ils permettre aux marques de répondre aux attentes de leurs clients, au-delà des classiques modes d’emploi ou foires aux questions ?

Les foires aux questions sont souvent ennuyeuses car nous devons lire beaucoup de choses pour au final… ne pas trouver de réponse. Les solutions de chat automatique ou de Live Chat sont dans l’instantanéité : l’internaute pose sa question, on lui répond tout de suite de manière ciblée. Il n’a pas besoin d’aller chercher l’information à travers des articles ou une vingtaine de lignes.

Comment déterminez-vous les différentes requêtes pouvant être formulées par les utilisateurs ?

Notre logiciel de chat automatique corrige et comprend les fautes d’orthographe, de syntaxe ou de langage de type SMS, ce qui n’est pas du luxe aujourd’hui. Avant de répondre aux requêtes des internautes, nous constituons avec nos clients une base de connaissances afin de répondre au mieux aux internautes. Cette base est bien sûr évolutive, ce qui permet d’être le plus en phase possible avec les demandes exprimées.

Face à l’essor des réseaux sociaux et du dialogue entre internautes/consommateurs, quel est le positionnement de vos outils ?

Les réseaux sociaux permettent aux consommateurs et/ou internautes de s’exprimer entre eux sur une marque, un produit, un événement…. Mais si l’internaute souhaite par exemple une information plus officielle sur un produit, il est intéressant les « ambassadeurs officiels » de la marque en question puissent répondre. C’est à ce moment que nos solutions conversationnelles ont leur place.

2492 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Avec une boutique à Paris, Ricola développe son univers de marque

Pour la première fois, Ricola s’implante dans sa propre boutique, dans le Marais, à Paris. Un moyen pour la marque suisse de s’adresser directement à ses consommateurs.
Entreprises

Brooklyn Brewery booste son image et sa présence en CHR

A travers un événement destiné à être largement relayé, de l’affichage et une gamme de bières exclusives pour les bars, Brooklyn Brewery veut gagner du terrain sur la catégorie bière.
Entreprises

Avec un nouveau cocktail au thé, Grand Marnier fait évoluer sa drink strategy

Le Grand T, un cocktail au thé simple à réaliser, incarne la nouvelle stratégie de Grand Marnier, qui a intensément travaillé, ses dernières années, sur sa présence dans les bars à cocktails.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.