ÉconomieEntreprises

Distribution: opération séduction face à l'inflation

4 min. de lecture

Les hard-discounters s’adaptent eux aussi

Dans ce contexte de hausse des prix et d’inquiétudes sur le pouvoir d’achat, les établissements de maxi-discompte affichent leurs tarifs plus bas que la moyenne et l’atout de leur format, qui permet de consommer sans pour autant céder à toutes sortes de tentations. Afin de surfer sur cette vague, ils adaptent leur concept aux attentes des consommateurs. Côté français, c’est Netto qui s’y met: l’enseigne des Mousquetaires met en avant la vente dégressive. « Nous avons beaucoup travaillé sur les lots virtuels. Aujourd’hui, la moitié de la gamme est concernée. À terme, ce sera 70 %« , confie à LSA l’adhérent du Netto de Mâcon Hervé Thomas, où est situé le magasin-pilote de ce nouveau concept. La baguette, vendue 0,45 €, passe à 0,33 € à partir de trois unités achetées.

Netto introduit aussi davantage de grandes marques, une pratique déjà expérimentée par son concurrent d’origine allemande Lidl. Selon le mensuel Capital, elles ont représenté en 2007 20 % du chiffre d’affaires total de l’enseigne. « Les acheteurs de Lidl n’hésitent pas à faire patienter debout pendant deux heures, sans proposer un verre d’eau » les commerciaux de groupes agro-industriels, dont l’un d’entre eux s’exprime au magazine afin de démontrer les méthodes musclées dont use le distributeur afin d’obtenir les meilleures conditions possibles.

Un certain nombre d’initiatives en direction des consommateurs est donc constaté, mais cela ne saurait pallier un véritable recul des prix alimentaires. Une amorce de baisse pourrait intervenir à moyen terme: au-delà des libertés offertes par la LME, la baisse du prix des matières premières fait office de moyen de pression pour les organisations de consommateurs. « Alors que de nombreuses hausses ont été et sont encore justifiées par le renchérissement du coût des matières premières, cet argument doit maintenant profiter au consommateur« , clame notamment la Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie.

A lire également
ÉconomieMarchés et financePolitique éco

Taux de dépôt auprès de la BCE en territoire négatif : quels effets ?

Une tribune de Jacques Ninet (La Française).
Économie

Hausse des matières premières: quel impact sur les entreprises ?

Les cours des matières premières, même s’ils ont tendance à reculer depuis plusieurs semaines, ont enregistré en l’espace d’un an des progressions…
ÉconomiePolitique éco

Inflation: pas de répit pour les consommateurs

Reflux de l’inflation Le salut des consommateurs passe par un recul de l’inflation. Dans la zone euro, celle-ci a ralenti en août…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire