Aller au contenu

Difficultés persistantes pour l'immobilier américain

Plus d’un an après le début de la crise des subprimes, le secteur immobilier américain reste toujours en proie à de profondes difficultés. Les promesses de ventes de logements existants aux Etats-Unis, sont reparties à la baisse en juillet, en baisse de 3,2 % par rapport à juin en données corrigées des variations saisonnières, selon le Groupement national des agents immobiliers américains.

« Les promesses de ventes de logements oscillent d’un mois sur l’autre, mais la tendance à long terme est fondamentalement à la stabilité. Le durcissement des conditions d’emprunt imposé par Fannie Mae et Freddie Mac le mois dernier a sans aucun doute entravé les signatures de promesses de ventes« , a indiqué le Groupement, faisant allusion aux difficultés des deux entreprises en charge du refinancement et de la garantie de prêts hypothécaires. Face à la montée du nombre de défauts de remboursement, qui a provoqué leur déconfiture, les deux entités avaient mis en place de manière très rapide un resserrement des conditions d’octroi de crédit.

Publié dansEconomieMarchés et finance