InvestissementMarchés et finance

« La crise a propulsé la gestion des liquidités au sommet des priorités »

2 min. de lecture

Philip Kerle, directeur général de Demica, entreprise britannique proposant des solutions liées à la gestion du fonds de roulement, répond à nos questions.

Pouvez-vous définir le concept de financement de la supply chain ?

Les programmes de financement de la Supply Chain (SCF) permettent aux acheteurs de prolonger leurs délais de paiement des factures émanant de leurs fournisseurs (augmentation du délai de règlement des créances), tout en réduisant le délai de recouvrement des paiements pour les fournisseurs (réduction du délai de recouvrement de ces mêmes créances). Les programmes de SCF règlent ainsi la question des intérêts divergents de chaque partie en ce qui concerne les délais de paiement. Les fournisseurs peuvent bénéficier de la notation supérieure des acheteurs pour obtenir des sources de financement de la part des établissements bancaires à un taux très favorable, obtenant un paiement anticipé à un coût abordable.

Comment la Supply Chain Finance peut-elle aider les entrepreneurs en temps de crise ?

Du fait de l’instabilité économique de ces dernières années, il est désormais nécessaire pour les acheteurs et les fournisseurs d’optimiser leur fonds de roulement. Il est encore difficile pour bon nombre de fournisseurs de petites et moyennes entreprises d’avoir accès à des sources de financement abordables, l’octroi de crédits bancaires demeurant limité au sein d’une économie dont la reprise est lente. Il devient par conséquent très important pour les entreprises acheteuses de garantir la solidité financière de fournisseurs vitaux sur le plan stratégique, mais vulnérables sur le plan opérationnel.

Le financement de la Supply Chain offre une source de financement alternative à des fournisseurs aux prises avec des coûts d’emprunt élevés et forcés de diversifier leurs sources de financement. Dans le même temps, les entreprises acheteuses peuvent utiliser cette technique de financement pour garantir la sécurité de leur chaîne logistique et améliorer leur efficacité économique. La capacité à la fois pour les acheteurs et les fournisseurs d’améliorer leurs délais de paiement et le rendement de leur trésorerie fait du financement de la Supply Chain un outil financier de plus en plus déterminant dans le climat économique qui est aujourd’hui le nôtre.

Le succès d’une solution de financement de la Supply Chain repose sur la visibilité en temps réel et l’intégrité des données figurant sur les factures, pour permettre à l’ensemble des parties prenantes de la structure de suivre les factures, les paiements anticipés et les règlements.

Votre activité a-t-elle été touchée par la crise ?

La crise économique de ces dernières années a propulsé la gestion des liquidités au sommet des priorités en matière de gestion financière. Comme nous l’avons indiqué précédemment, le besoin actuel et évident d’optimiser le fonds de roulement et de diversifier les sources de financement s’est traduit par un intérêt accru pour le financement des fournisseurs.

Nous avons observé une croissance accélérée de SCF ces dernières années au sein d’un large éventail de secteurs industriels et différentes zones géographiques parmi lesquelles l’Europe, les Amériques et l’Asie.

A lire également
EntreprisesFocus

EPC, ou le champagne en mode start-up pour recruter de nouveaux consommateurs

La maison de champagne EPC a réussi à s’imposer auprès de grands comptes et d’être présente dans six pays. Jérôme Queige, cofondateur et directeur général de la start-up, revient sur ce démarrage réussi.
EntreprisesServices

“La restauration livrée est un métier à part entière, qui nécessite des process dédiés”

Le chiffre d’affaires de la restauration livrée a atteint 4,9 milliards d’euros en 2020. Les clients réguliers pèsent pour 50% des utilisateurs des services de livraison. François Blouin, président de Food service vision, décrypte ce paysage remodelé.
EntreprisesServices

“La crise est l'occasion, pour les bars et les hôtels, de repenser leur positionnement”, souligne Kévin Ligot

Spécialisée dans les métiers de l’hospitalité, l’agence Mixomania Paris accompagne ses clients (hôtels, bars, restaurants) sur des prestations d’audit, de design de bars, de cartes boissons. Son manager, Kévin Ligot, revient sur les tendances du secteur à travers ses différents projets.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire