ÉconomieEntreprisesServices

Comment les Vedettes de Paris se sont préparées à la reprise du tourisme

2 min de lecture
Croisière guidée - Vedettes de Paris

Belle saison en vue pour le croisiériste Vedettes de Paris. De nouvelles offres de restauration et de traversées de la capitale ont été crées.

Engagée dans un programme de conversion de ses cinq bateaux (trois de 250 places, deux de 150 places) à l’électrique d’ici à 2024, pour un montant de 7,5 millions d’euros, la compagnie Vedettes de Paris a retrouvé le sourire. Depuis le début du mois de mai, la fréquentation a retrouvé son niveau précédant la pandémie (800 000 visiteurs par an avant la crise).

La haute saison s’étale d’avril à octobre pour cette entreprise créée en 1976, rachetée en 2006, qui organise des croisières touristiques sur la Seine, au départ du port de Suffren (7ème arrondissement). Les touristes allemands, néerlandais et belges sont revenus depuis juin 2021; les italiens et les espagnols depuis l’automne. Sur les 40% à 60% de clientèle française, la part des franciliens a bondi, à hauteur de 50%. Une envie de “redécouvrir la ville” qui s’accompagne de produits repensés.

Un nouveau pôle de restauration

Vedettes de Paris - Nouveau ponton près de la tour Eiffel

Premier changement visible, avant l’embarquement : un nouveau ponton, inauguré en 2021, et une offre de restauration repensée. “Nous souhaitions casser l’image du produit cher pour touristes”, indique Julie Devernay, directrice du développement commercial et marketing. Le prestataire en charge du snack a cédé sa place au Café des Vedettes, logé dans une filiale interne, avec du pain issu d’un boulanger local, des softs de la Limonaderie de Paris (dans les Hauts-de-Seine) ou des bières des brasseries franciliennes La Parisienne et Gallia. Marie Quatrehomme, meilleure ouvrière de France, a sélectionné les fromages. Le chiffre d’affaires a progressé de 30% en un an.

Le bateau à quai permet, lui, d’accueillir Francette, un restaurant réparti sur trois niveaux, avec trois concepts différents : une cave dotée d’une table gastronomique située dans la cale; une offre bistronomique au niveau principal, et, en rooftop, un “penthouse” avec des assiettes à partager et des cocktails. La cuisine est réalisée sur place. L’établissement capte une clientèle indépendante de celle des croisières. Un ponton est également dédié à l’événementiel. A bord des bateaux, le champagne et les crêpes remportent toujours les faveurs des passagers.

De nouvelles croisières

Vedettes de Paris - Vue sur la tour Eiffel

Deuxième changement, la création de nouvelles formules de croisières. Une croisière-apéro, organisée en afterwork, permet de découvrir le patrimoine sur des airs disco-funk. Créé pour une clientèle parisienne, ce produit séduit aujourd’hui de nombreux touristes. Autre nouveauté, une croisière destinée aux familles, le mercredi et durant les vacances scolaires, avec des commentaires plus ludiques, adaptés aux enfants. Toutes croisières confondues, les bâteaux effectuent une quinzaine de tours par jour.

Changement aussi pour les croisières classiques, désormais commentées par un guide conférencier présent à bord, à la place de la boucle audio. 5000 heures de croisières guidées par an ont été commandées auprès de différents prestataires. L’occasion d’en savoir plus sur les lieux jalonnant la promenade. Paris compte 37 ponts. Dans le 4ème arrondissement, le pont Marie a été achevé en 1635. Les commentaires des clients sur cette nouvelle formule sont “plus positifs”, se réjouit Julie Devernay.

Côté recrutement, le projet d’un rallongement de la formation des capitaines provoque des craintes. Les matelots répondent, eux, toujours présents.

2495 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Les smash burgers de Junk passent de la livraison au vrai point de vente, à Paris

Le groupe In My Belly conçoit des plats pensés pour la livraison et la vente à emporter. Sa marque Junk, dédiée aux smash burgers, s’essaie au take away physique, à Paris.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
EntreprisesIndustrie

Avec une boutique à Paris, Ricola développe son univers de marque

Pour la première fois, Ricola s’implante dans sa propre boutique, dans le Marais, à Paris. Un moyen pour la marque suisse de s’adresser directement à ses consommateurs.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter