ÉconomieEntreprisesIndustrie

Comment se sont crées les urinoirs féminins MadamePee

Madame Pee - Urinoir au féminin

En septembre 2018, le grand public découvrait MadamePee, un urinoir dédié aux femmes, pouvant être installé dans les lieux événementiels. Nathalie des Isnards, dont la start-up est incubée à Paris, a mis un an pour développer son produit. Elle revient sur ce lancement.

Pourquoi avez-vous souhaité créer un urinoir dédié aux femmes ?

J’ai souhaité créer un service rapide « juste pour faire pipi » pour réduire les files d’attente aux toilettes pour les femmes, l’équivalent féminin de ce qui existe depuis longtemps pour les hommes. J’ai créé une urinoire (décliné au féminin avec un e) ergonomique pour offrir aux femmes une infrastructure dédiée et adaptée à la morphologie des femmes. Le design du produit a été conçu par des designers avec une approche industrielle pour répondre aux besoins de nos clients d’avoir un produit robuste et facilement transportable pour installer ces urinoires dans des événements (festivals, courses à pied, fêtes urbaines…)

Quelles ont été les étapes de conception du produit ?

La démarche de conception du produit a été centrée sur les usages et habitudes des femmes aux toilettes, dans les espaces publics et événementiels. Un gros travail d’études et de recherches a été mené avec des ergonomes, psychologues et sociologues. De nombreux tests avec des panels de femmes ont été réalisés au fur et à mesure de la conception du produit, permettant de valider ou corriger au fur et à mesure les éléments de design.

Comment avez-vous vécu les phases de la création d’une entreprise ?

J’ai conduit la phase d’étude de marché seule en rencontrant des organisateurs d’événements et en faisant un tour d’Europe des designers ayant travaillé sur le sujet. C’était une phase très ouverte, je glanais tous les retours, sans à priori, sans filtre, pour obtenir un maximum d’informations. Une fois le modèle validé, j’ai proposé à des associés de me rejoindre et lancé une première levée de fonds. C’était une phase de structuration de l’entreprise.     En parallèle la phase de conception du produit d’un point de vue design a débuté. Phase très concrète matérialisant les retours collectés et les recherches menées. La phase de sortie du produit a été à la fois  stressante et excitante. L’accueil reçu a été extrêmement positif, et nous avons donc lancé la commercialisation dans la foulée.

Quels sont vos objectifs de développement ?

2019 est l’année du lancement du produit en France dans de grands événements et dès 2020 à l’international. L’objectif est que les urinoires féminins MadamePee deviennent la norme lors de l’implémentation de toilettes, comme le sont aujourd’hui les urinoirs masculins.

A lire également
ÉconomieEntreprises

Stephan Tenhaef (Bacardi Martini): “les bars doivent s'adapter à une nouvelle normalité”

Président de Bacardi Martini France, Stephan Tenhaef revient sur le début de la saison estivale dans les bars. D’après une enquête réalisée pour le groupe, 77% des Français prévoient de consommer un cocktail hors-domicile cet été.
ÉconomieSociété

Marketing territorial : cet été, le Lot s'affiche pour gagner en notoriété

Pour la première fois, le département du Lot déploie une grande campagne d’affichage à destination des urbains (5 faces dans les couloirs…
Entreprises

Remy Savage : “il n'y a pas encore de démocratisation du cocktail à Paris”

Rémy Savage est l’un des bartenders les plus talentueux de sa génération. Il manage les bars Le Syndicat (Paris 10ème) et La Commune (Paris 20ème).