Negroni et espresso martini - The 7th Heaven - Bar rooftop à Fréjus
Entreprises

Les cocktails classiques, en vogue au bar rooftop The 7th Heaven, à Fréjus

3 min de lecture

A Fréjus (Var), l’équipe du bar à cocktails The 7Th Heaven, en rooftop au long de la plage, répond aux demandes de ses clients pour des recettes classiques, en plus des incontournables de l’été.

Perché avec vue imprenable sur la plage de Fréjus (Var), le bar à cocktails The 7th Heaven traverse la saison estivale non sans succès – jusqu’à 400 clients par soir en août. Ouvert du jeudi au samedi l’hiver et tous les jours l’été, le rooftop est réputé pour son ambiance festive (le Pornstar Martini demeure l’un des best-sellers, derrière les mojitos et la caïpirinha). Le mojito est notamment disponible avec le rhum épicé Spytail : un drink spicy, mais qui demeure assez léger, avec un trait de purée de framboise pour lui apporter de la consistance.

Quentin Dulac - The 7th Heaven - Bar rooftop à Fréjus

Quentin Dulac, responsable du bar

Cette année, les clients tendent à commander toujours plus de cocktails classiques. « C’est la tendance de cet été, même si ces recettes ne figurent pas à la carte. Tout bar doit pouvoir les réaliser, ce que nous faisons avec plaisir en-dehors des périodes de gros rush », commente Quentin Dulac, responsable du bar. Le mobilier de l’établissement a été renouvelé, tandis que la majeure partie des cocktails est restée en place.

« On a un petit noyau d’habitués pour le negroni, et j’apprécie beaucoup travailler l’expresso martini », poursuit le barman. Malgré les difficultés à trouver du personnel, place donc, sur demande, au negroni, dans un cadre moins strict que celui d’un bar d’hôtel, mais avec la même rigueur : « on peut faire pas mal de variantes en fonction des produits », rappelle Quentin Dulac, qui suggère ainsi de découvrir ce cocktail (Campari, Martini rouge ou vermouth italien, gin) avec le gin Mare, aux inspirations résolument méditerranéennes : olives, thym, romarin ou basilic entrent parmi ses ingrédients. Un gin qui apporte de belles notes d’aromates, à déceler au fil de la dégustation avec un palais averti. Le cocktail est plus facile à boire qu’un negroni classique.

L’Espresso Martini se distingue bien évidemment par ses belles notes de café, ici préparé quotidiennement avant le service. Vodka, Kahlúa, espresso, sirop de sucre de canne entrent dans la composition de ce drink très gourmand « que l’on pourrait déguster au restaurant, mais que nos clients commandent à toute heure », s’amuse Quentin Dulac. Un cocktail assez sucré, qui contient l’équivalent d’un expresso, classique mais toujours efficace.

Amaretto sour - The 7th Heaven - Bar rooftop à Fréjus

Amaretto sour

A découvrir aussi, l’Amaretto sour, travaillé ici sans œuf – l’équipe est actuellement à la recherche d’une alternative. Amaretto (Disaronno, distribué par Dugas), citron jaune et sucre blanc entrent dans la composition de cet incontournable du bar : on sent bien les notes d’amande malgré la dilution. « Cela peut être intéressant, mais sans trop attendre pour déguster son cocktail. On joue sur la glace pilée pour rendre ce cocktail, assez short, le plus frais possible. »

Des magnums de cocktails servis en soirée

Magnum de cocktails - The 7th Heaven - Bar rooftop à Fréjus

Des magnums de cocktails sont préparés pour les recettes les plus demandées.

Pour répondre au fort débit, les bartenders effectuent par ailleurs un pré-batch de Sex on the beach, de Pina colada et de planteur. Conditionnés au format 1,5 litre, ils s’écoulent aussi ainsi, avec de nombreuses commandes tout au long de la soirée par des groupes. Cette année, l’équipe reçoit aussi des demandes régulières pour des spritz à base de liqueur Saint-Germain (à la fleur de sureau, distribuée par Bacardi-Martini France).

Des créations ponctuelles

Lors des périodes plus calmes, l’équipe cherche aussi à créer quelques cocktails – illustration avec Bixente Lafitte, nouveau barman au 7th Heaven, qui suggère ainsi l’Uranium, très rafraîchissant – et qui ne contient pas de citron vert malgré sa couleur : gin, Get 27, sirop d’orgeat, jus de citron, purée de passion.

Cocktail création - The 7th Heaven - Bar rooftop à Fréjus

Mon chéri

Aperol sour - The 7th Heaven - Fréjus

Aperol sour

Autre exemple avec un cocktail (« Mon chéri ») à base de whisky, sirop de cerise, sirop de bubble gum, jus de citron et Kalhua, aux belles notes de fruits rouges. Ou, moins original mais pour une boisson de l’été appréciée des bartenders et des clients, sous un climat très chaud : le célèbre Aperol sour (citron jaune, sucre blanc, Aperol, zeste d’orange, shaké et servi sur glace pilée).

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2526 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Au Bar 8 du Mandarin Oriental Paris, un nouveau menu cocktails pour voyager façon palace

Nouvelle carte de cocktails au Bar 8, au Mandarin Oriental Paris. L’équipe du palace a repensé son offre autour de saveurs inspirées par l’esprit de voyage.
Entreprises

Cet hiver, le bar à cocktails parisien House Garden s'inspire des profils émotionnels

En plus de ses best-sellers, le bar House Garden, à Paris, a lancé un menu de cocktails centré sur la thématique des profils émotionnels.
IndustrieSociété

Les bars à cocktails parisiens vus par l'intelligence artificielle ChatGPT

ChatGPT, logiciel de traitement du langage par intelligence artificielle, est au centre de l’actualité. Le Syndicat, l’Experimental ou la Candelaria sont au cœur d’un article rédigé automatiquement à propos des bars à cocktails parisiens.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter