Aller au contenu

Belgique: l'économie flamande face à la concurrence européenne

Considérée par ses partisans comme l’une des plus dynamiques d’Europe, la Flandre, une des trois régions belges, voit son économie stagner si l’on en croît une étude révélée ce lundi. Le service d’études des autorités flamandes a établi une comparaison des prestations économiques de 125 régions européennes. Une dizaine d’indicateurs ont été pris en compte.

Le nombre de travailleurs hautement qualifiés et le niveau de la productivité du travail permettent à la Flandre d’atteindre la première place du classement à deux reprises, en progressant par rapport à 1995. Cependant, le coût du travail plombe la région par rapport à ses consoeurs européennes, la reléguant sur ce point à la 117° place. Xavier Baeten, professeur à la Vlerick School, première école de commerce de la région, expliquait à l’automne dernier à Libération que “Le coût du travail est ici parmi les plus élevés d’Europe et la flexibilité peu développée dans des entreprises souvent familiales, aux méthodes de gestion traditionnelles. C’est un défi de rester compétitif dans ces conditions“. Elle est 109° concernant le nombre de travailleurs de plus de 55 ans.

La Flandre peut toutefois se targuer d’agir comme le bon élève à l’intérieur de son pays. En effet, en s’élevant à 4%, le taux de chômage s’affiche comme étant le plus faible du Royaume, et permet à la région d’être parmi l’une des plus dynamiques d’Europe. 18% en Wallonie et 22% à Bruxelles. Par ailleurs, un Flamand sur trois dispose d’une épargne de 50.000 euros, contre un sur cinq en Wallonie selon l’institut GfK. A noter également que la Flandre compte deux fois plus de petits commerces et d’entreprises que la Wallonie. 35.000 nouvelles entreprises ont été crées au Nord en 2005 contre 14.000 au Sud.

Conflit

A noter par ailleurs que le premier ministre belge Yves Leterme devait rencontrer aujourd’hui Nicolas Sarkozy et doit désamorcer des tensions dans son propre camp: en effet, le cartel CD&V/NV-A menace de passer en force sur la scission de l’arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvoorde.

Publié dansEconomiePolitique éco