La sélection de la rédaction

Au bar Earth’K, à Paris, des cocktails pour combiner créations et gros volumes

2 min de lecture

Très apprécié en afterwork, le bar Earth’K, à Paris, s’apprête à faire évoluer son menu de cocktails, toujours en mixant créations et volumes soutenus.

Ouvert il y a une dizaine d’années, avec un management en place depuis six ans, le bar Earth’K, rue Daunou, dans le 2ème arrondissement de Paris, s’apprête à changer de carte cocktails. “On va toucher un public plus averti; il y aura davantage de mise en place, mais tout en restant accessible”, décrit Hugo Paris, directeur de cet établissement qui a évolué d’un bar à ambiance vers un bar à cocktails, lesquels représentent 90% des ventes. Des soirées thématiques restent toujours organisées chaque semaine, des soirées tatouage chaque mois, tandis que nombreux les groupes à se retrouver au bar lors d’afterworks.

Bar Earth'K (Paris 2ème)

Bar Earth'K (Paris) - Cocktail Abrazo

Abrazo

Parmi les meilleures ventes figurent le DMCO (rhum Dead Man’s Fingers pineapple, purée de passion, jus de citron, cordial à la fleur de sureau, sirop d’agave) et l’Abrazo, un long drink également (pisco, jus de citron, sirop de myrtilles et de gingembre maison, liqueur Chambord, jus de cranberry, bitter rhubarbe, Schweppes tonic). La framboise, apportée par la liqueur, est très présente. Le cocktail, très frais, présente une belle acidité. Le pisco reste assez discret.

Jeu de cocktails

Bar Earth'K (Paris) - Cocktail Mendez N°1

Mendez N°1

Le Mendez N°1, un autre cocktail de la rubrique Créations (de 11 à 14 euros le cocktail), est lui aussi un long drink. Il se compose de whisky Bowmore 12 ans infusé à la cardamome, d’Aperol, de sirop de falernum, de jus de citron, de jus de pamplemousse et de gingembre. “Le cocktail est frais, et on sent bien la cardamome”, illustre Hugo Paris. Contrairement aux apparences, le cocktail est assez épicé, et surprend au premier abord. Il présente une belle longueur en bouche. Au moins un produit maison est présent dans chaque cocktail. ”Il faut combiner un certain temps de préparation et de gros volumes en soirée”, poursuit Hugo Paris, qui jongle entre le bar et la cuisine (croque à la truffe, sticks comté, beignets, churros parmi les tapas).

Des shooters maison complètent l’offre, avec “cinq petits cocktails divisés en shots”. Ils sont servis au minimum par trois (5 euros l’unité). On se laisse surprendre par le Pulcino, un negroni revisité : gin infusé au fenouil, rinquinquin, Campari, proche du célèbre cocktail classique. Rendez-vous est pris dans les quelques semaines pour découvrir les nouveautés.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Aux Sables d'Olonne, les recettes efficaces du bar The Goat

Aux Sables d’Olonne, le bar The Goat a ouvert ses portes il y a un an et demi, en se distinguant, en plus de la bière et de son esprit “chill”, par son menu de cocktails.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

5 cocktails pour passer l'été avec le rhum Eminente, sur le rooftop du Drawing Hôtel, à Paris

La marque de rhum cubain Eminente est à l’honneur au Drawing Hôtel, près du Louvre, à Paris, dans le cadre d’un rooftop cocktails pensé par l’équipe d’Adrian Nino.
La sélection de la rédaction

Ayo, nouveau bar-restaurant ouvert en continu aux Sables d'Olonne

Aux Sables d’Olonne, le nouveau bar Ayo, qui propose aussi de la restauration, mise sur une ouverture en continu et sur une large offre de cocktails, spritz et food pour se démarquer.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter