Aller au contenu

«Le pre-targeting permet de cibler les consommateurs pendant leur phase d’achat»

Bazaarvoice lance une solution Advertising, permettant de cibler à l’avance les consommateurs sur le Web. Entretien avec Thibaut Ceyrolle, VP Sales EMEA.

Chaque jour, les équipes de l’entreprise américaine Bazaarvoice recueillent en Amérique du Nord, en Europe et dans la zone Asie-Pacifique des avis et des contenus générés par les consommateurs. Qualifiés à destination des distributeurs et des marques, ils deviennent un outil marketing puissant. Pour compléter son offre, l’entreprise lance Bazaarvoice Advertising, une solution de ciblage sur les sites d’e-commerce. Thibaut Ceyrolle, vice-président des ventes EMEA, présente les enjeux de ce lancement à Business & Marchés.

Pourquoi les contenus générés par les consommateurs demeurent-ils importants?

Bazaarvoice a été créé il y a onze ans, en partant d’un constat : lorsque l’on peut découvrir du contenu client, cela a de l’impact quand je fais mes achats sur internet, avec du contenu qui provient d’acheteurs auxquels je peux me comparer. Nous touchons près de 160 millions d’acheteurs tous les mois, qui interagissent avec environ 5000 enseignes et sites e-commerce. Nos clients ont une audience extrêmement forte : les gens qui interagissent avec du contenu sont dans un acte d’achat.

Quels sont les apports de votre solution Advertising?

Jusqu’à maintenant, un e-commerçant faisait du push lorsqu’un client était passé sur son site. Or, les clients allaient peut-être passer à côté de produits intéressants… Nos 160 millions d’acheteurs potentiels passent par des revendeurs, des sites de marques, etc. Nous sommes capables de faire de la segmentation de profils d’acheteurs : on a 330 000 personnes, dans le Nord des Etats-Unis, intéressés pour acheter un vélo et regardant 3 marques spécifiques, par exemple. Nous pouvons apporter aux marques des consommateurs qui recherchent des produits équivalents aux leurs et qui sont acheteurs actifs au moment de leur recherche. Nous réalisons du pre-targeting : des internautes en recherche de produits, que l’on va amener sur les sites de nos clients à l’aide d’une campagne media.

«Des consommateurs-acheteurs à cibler sur les sites e-commerce»

De quelle manière cette offre complète-t-elle les solutions existantes de Bazaarvoice?

Ce qui nous importe, c’est de cibler le profil des consommateurs-acheteurs : à partir du moment où je me renseigne sur plusieurs modèles de téléviseurs, et que je suis identifié comme acheteur potentiel de téléviseurs, d’un modèle particulier par exemple. Nous savons quels sont les produits les plus regardés, quels sont les produits que les consommateurs veulent acheter, et nous pouvons aller jusqu’à la transaction. En tant que consommateurs, vous ne recevrez plus la campagne de communication dès lors que vous achetez le produit-cible, mais un prochain achat pourra vous être recommandé. Lorsque les gens achètent des produits pour bébés, l’achat suivant est un appareil photo – pourquoi pas ne pas leur adresser cette campagne média ? Nous allons aussi permettre aux retailers de proposer, dès leur page d’accueil, des recommandations sur des produits regardés auparavant et en dehors de leur propre site e-commerce (un lecteur 4K, par exemple). Certains distributeurs proposent de plus en plus de références, parfois quelques millions : si on arrive à cibler l’acheteur sur ce qu’il recherche, dès son arrivée sur le site la recommandation sera particulièrement pertinente.

De premiers retours d’expérience

« Bazaarvoice Advertising a été lancé il y a six mois aux Etats-Unis. La marque de tondeuses Chevron souhaitait lancer une nouvelle marque. Après la campagne, le gain d’intérêt pour cette-ci est monté de 200%. Il nous a fallu un an pour avoir le droit d’utiliser les données utilisateurs. On ne peut pas aller voir une marque si l’on n’a pas obtenu le consentement des revendeurs auparavant. En termes de maturité pour lancer une telle solution, les Etats-Unis, l’Angleterre, la France et l’Allemagne suivent. En Angleterre, nous sommes pour le moment au-dessus des attentes, donc nous pensons lancer l’offre courant 2017 puis en France et en Allemagne. Nous allons travailler avec les agences et les marques pour développer cette nouvelle offre. »

Publié dansEconomieEntreprisesServices