ÉconomieEntreprisesIndustrie

Pourquoi Yop accompagne aussi les jeunes adultes

1 min de lecture
Yop fruit sensation

«T’as muri, ton Yop aussi !» Marque iconique du secteur boissons, Yop souhaite accompagner ses consommateurs adolescents vers l’entrée dans l’âge adulte. Ils sortent moins en discothèque, ils gagnent en responsabilités… et aspirent à des saveurs plus riches. La nouvelle gamme Fruit sensation, qui intègre des morceaux de fruits, doit y répondre. Mathilde Marcant, marketing manager Yop, répond aux questions de Business & Marchés.

Pourquoi avez-vous souhaité introduire des morceaux de fruit dans les recettes de Yop?

Nous avons souhaité introduire des petits morceaux de fruits fondants dans ces nouvelles recettes de Yop pour apporter un peu plus de gourmandise et de fraicheur à la recette initiale. C’est une toute nouvelle sensation en bouche pour nos consommateurs devenus de jeunes adultes et en recherche de nouvelles expériences. Ceux-ci ont d’ailleurs adhéré à cette recette inédite puisque après dégustation, 86% des consommateurs interrogés ont déclaré vouloir acheter le produit.

Comment souhaitez-vous accompagner vos consommateurs dans l’âge adulte?

Avec cette gamme, nous répondons aux attentes de ces nouveaux consommateurs, en s’adaptant à leurs goûts. Yop Fruit sensation accompagne désormais ces jeunes adultes lors du passage délicat ado/adulte et les aide à passer ce cap. Un plan de communication a été mis en place exclusivement en digital car c’est un des canaux privilégiés de cette cible. Nous sommes présents sur Instagram, et via des partenariats influenceurs.

Quels modes de consommation de Yop vous ont le plus surpris?

Certains consommateurs nous ont déjà témoigné boire leur Yop à la paille. C’est un mode de consommation qui nous surprend toujours, nous qui avons plutôt l’habitude de les voir boire directement à la bouteille. La nouvelle gamme Yop Fruit sensation est distribuée en grandes et moyennes surfaces et dans les circuits hors-domicile à un prix indicatif de 2,09 euros.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
ÉconomieEntreprisesServices

"Les hôtels ne doivent plus faire l'impasse sur leur offre F&B", estime Hakim Belkacem, de PSC Hospitality

Hakim Belkacem, le directeur de PSC Hospitality, accompagne ses clients pour développer et déployer des concepts food & beverage dans l’hôtellerie, la restauration et les clubs.
La sélection de la rédaction

Dans ces bars d'hôtels 5 étoiles, on passe à l'heure du dessert

Tiramisu, espresso martini revisité, Mont Blanc : à l’InterContinental Paris Le Grand, au Sofitel Paris Baltimore et chez Maison Proust, des inspirations desserts dans des bars d’hôtels parisiens 5 étoiles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter