Aller au contenu

Pourquoi l’Ecole du ski français relance son activité business

L’Ecole du ski français relance son activité B2B, sous la marque ESF Business. Des gains de visibilité, de lisibilité et commerciaux sont attendus.

Créée il y a dix ans, l’activité B2B de l’Ecole du ski français (ESF) évolue. Rebaptisée ESF Business, elle refond son offre autour d’une nouvelle marque et d’une politique marketing repensée. Jérémie Noyrey, directeur général adjoint du Syndicat national des moniteurs du Ski français, présente ces nouveautés à Business & Marchés.

Comment l’Ecole du ski français a-t-elle développé, ces dernières années, des activités B2B?

Jérémie Noyrey — En 2006, pour répondre à la demande d’un de nos plus grands partenaires hébergeurs, le Club Med, l’ESF a créé une entité spécialisée pour répondre aux attentes des clients groupes & séminaires. Dès lors, nous avions obtenu l’agrément tourisme par la préfecture et Atout France pour délivrer des prestations packagées en hiver sur la neige uniquement. En dix ans, cette structure appelée jusqu’ici Red Ski Organisation s’est structurée pour répondre et développer les activités B2B au travers du large réseau des ESF. Aujourd’hui, force est de constater que l’ESF compte une forte expérience en ce domaine, de nombreuses références comme indiqué dans la présentation en pièce jointe et un véritable savoir faire les pieds dans la neige. En moyenne, nous réalisons chaque année 200 opérations, pour un total de 6 000 participants et un record de participation de 950 personnes !

Quels sont les enjeux de la transformation amorcée aujourd’hui?

Cette entité continue de se développer chaque année, et le service Groupes & séminaires des ESF bénéficie aujourd’hui d’une forte expérience sur le domaine. L’objectif de cette transformation porte sur deux points. Le premier consiste en un gain de visibilité et de cohérence en rapprochant nos entités sous la marque ESF avec une association claire et précise, Business, pour que le nom parle à tous et que chacun puisse reconnaitre la marque et en encore mieux se l’approprier en interne (les 17.000 moniteurs) mais surtout en externe. Deuxièmement, l’ambition demeure de gagner en lisibilité avec une offre mieux segmentée, un service facile d’accès et une solution clé en main avec un interlocuteur dédié pour faciliter la vie de nos clients et leur expérience. Enfin, un objectif économique également avec la volonté de devenir leader sur le marché du MICE, de progresser encore pour réaliser ce genre de prestations dans toutes nos ESF et de continuer à développer notre clientèle étrangère (principalement Royaume-Uni, Suisse, Benelux).

De quelle manière le ski peut-il concourir aux objectifs de team building, de cohésion… souhaitées par les entreprises?

La montagne, et l’ESF également à quelque part, est un véritable symbole de détente, de plaisir, d’air pur, de rêve pour tous les professionnels sans le stress et la charge de travail quotidienne. Le ski ; mais également toutes les autres activités que nous proposons (création d’igloo, soirée en yourte, balade en chien de traineau, luge, etc.) favorisent le rapprochement des équipes et la convivialité. Un autre atout d’ESF Business est l’ESF Team Elite avec la participation de champions, de médaillés olympiques & mondiaux qui peuvent venir témoigner et partager leurs expériences, leurs victoires, leurs échecs, leurs parcours et finalement transposer la vie d’athlète de haut niveau, qui demande beaucoup de travail, de persévérance, d’ambition, d’esprit d’équipe etc. avec le monde de l’entreprise tout aussi exigeant. Le leitmotiv de nos prestations reste et demeure le plaisir. La cohésion, le team building sont donc des aspects complémentaires et naturels à ce développement.

Accompagnez-vous également les professionnels de la montagne?

Nous accompagnons les champions en fin de carrière ou jeunes retraités à la reconversion sur la neige tout en valorisant leurs expériences très riches et captivantes à raconter. Au travers de nombreux partenariats qui font également la force de l’ESF, nous développons nos produits et nos activités avec les institutions, collectivités et regroupements locaux, je pense à France Montagne, Savoie Mont Blanc, etc., aux acteurs majeurs du sports en entreprises avec des produits développés conjointement avec la Fédération des sports en entreprise par exemple mais aussi avec les chambres de commerce et d’industrie de montagne avec lesquelles nous nous évertuons à proposer à nos clients, outre l’opération, de venir découvrir les territoires de montagnes et leurs richesses.

Photo: Agence Zoom

Publié dansEconomieEntreprisesServices