Aller au contenu

Revue de presse : des idées pour sortir de la crise, vite !

Des entreprises qui résistent, des rabais en Espagne et un projet d’assurance-vie solidaire sont en vedette dans les mensuels économiques.

En consacrant un dossier à des « champions qui défient la crise », L’Entreprise poursuit ses portraits et classements anti-morosité avec un focus sur les cinquante premières entreprises âgées de cinq ans. Le site de ventes événementielles Bazarchic caracole en tête. Afin de faire face à la croissance, ces sociétés ont dû recruter, non sans mal : si certaines se sont heurtées à des difficultés d’attrait, d’autres sont sorties des canaux traditionnels pour s’orienter vers les réseaux sociaux. Le titre propose par ailleurs une enquête consacrée au site Le Bon Coin : nom facile à retenir, positionnement ultralocal et interface minimaliste constituent les ingrédients de sa réussite.

Le ton est moins optimiste dans les pages du mensuel spécialisé sur la distribution alimentaire Linéaires, qui relate la stratégie déployée par Intermarché au Portugal. Dans un pays en crise, à l’instar de la Grèce et de l’Espagne, également traités, le troisième distributeur local propose des réductions de 75 % sur des produits de grande consommation, un taux de rabais qui constitue « un minimum » selon l’enseigne. La marque de distributeur, dont les ventes ont progressé de 20 % en un an, constitue une priorité : les têtes de gondoles lui sont désormais réservées.

Des hors-série départementaux du Journal des Entreprises sont pour leur part dédiés aux classements des 1.000 premières entreprises ainsi qu’à un bilan de l’année, à l’appui du réseau sur lequel s’appuie le titre. Les difficultés du groupe Doux dans le Finistère frappent la Bretagne. En Haute-Garonne, l’aéronautique et la défense traversent la crise sans trop d’encombres. Airbus (EADS), EADS Astrium et Thalès Alenia Space France constituent les trois premières entreprises du département. En Lorraine, le faible accroissement des exportations a une nouvelle fois marqué ces derniers mois.

L’économie sociale et solidaire au cœur des projets gouvernementaux

Les turbulences économiques peuvent être l’occasion de revoir sa stratégie patrimoniale. Investir Magazine dresse la liste des différents produits disponibles sur le marché, et donne également la parole au ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire et à la Consommation, Benoît Hamon. Il faut « faire en sorte que l’épargne longue des Français (et en particulier l’assurance-vie) soit investie dans des placements productifs, créateurs de croissance et d’emploi dans les PME », martèle-t-il. Benoît Hamon évoque notamment l’idée d’une assurance-vie « solidaire », ce volet représentant 5 à 10 % de son encours.

Dans ce contexte difficile, Science & Vie propose une touche d’optimisme : la perspective de médicaments qui protègent simultanément de plusieurs maladies se dessine. L’aspirine constitue la pierre angulaire de ce potentiel remède miracle : ses vertus protectrices sur le système cardio-vasculaires se renforcent et pourraient être complétées, selon de nombreux indices, par des pouvoirs liés aux processus de cancérisation ainsi qu’au déclin cognitif.

Publié dansEconomieIndustrieServices