Cadeaux : Noël sera high-tech… ou pas

Les appareils high-tech se multiplient, mais leur prix constitue encore une barrière forte. Si 23% des Français souhaitent recevoir un produit high-tech à Noël, la crise économique et la difficulté […]

Les appareils high-tech se multiplient, mais leur prix constitue encore une barrière forte.

Si 23% des Français souhaitent recevoir un produit high-tech à Noël, la crise économique et la difficulté à offrir de tels biens devraient contrarier nombre de ces attentes. Toutefois, les fabricants sont nombreux à avoir misé sur la période des fêtes à travers de nouveaux produits ou, du côté des distributeurs, de nombreuses offres promotionnelles, ayant pour objectif de contenir l’hémorragie.

Parmi les produits les plus convoités, les disques durs, offrant une réponse simple aux problèmes de stockage et de sécurité des données, sont commercialisés dans un contexte particulier, inondations en Thaïlande obligent. Leurs tarifs ont bondi de 80% à 100% en l’espace d’un mois, avec une répercussion – davantage limitée – sur le prix des ordinateurs portables, qui embarquent ce type de composants.

Les matériels destinés à accueillir du contenu trustent donc les souhaits des consommateurs, qui doivent également appréhender de nouvelles propositions telles que les liseuses. La spectaculaire offensive d’Amazon, avec son Kindle à 99 euros, ou la seconde tentative de la Fnac par le biais du Kobo ont marqué les esprits, mettant en lumière de nouveaux usages. Bookeen, fabricant depuis près de dix ans, a pour sa part lancé un nouveau modèle, le Cybook Odyssey. La compatibilité des différents appareils et de l’offre de titres doit notamment être examinée.

Au rayon des smartphones, cette notion est également de mise, les applications constituant le nerf de la guerre. Le système semi-ouvert Android, initié par Google, résorbe progressivement son retard sur l’offre pléthorique d’Apple, qui propose son désormais célèbre iPhone. Il a même, dans l’Hexagone, dépassé la firme à la pomme en termes de parts de marché. HTC, LG, Samsung ou Sony Ericsson proposent de nombreux modèles fonctionnant sous cet OS.

Le marché émergent des tablettes est pour sa part dominé par l’iPad 2, bénéficiant là aussi de nombreuses applications, mais également d’une force de frappe marketing bien supérieure à celle déployée par des concurrents tels que Samsung et sa GalaxyTab. Leur prix quasi-comparable, qui reste à interpréter en fonction des forfaits proposés par les opérateurs, semble encore dissuasif pour de nombreux consommateurs (environ 489 euros). De quoi réfléchir sur l’opportunité d’un achat au rayon des ordinateurs, moins pratiques en mobilité mais plus complets !

Il reste néanmoins possible de sortir du lot en optant pour des produits moins conventionnels, tels qu’un casque vidéo 3D (disponible aux alentours de 800 euros) ou, dans l’univers de la maison, un micro-ondes qui semble tout droit venu de l’espace (Spoutnik de Brandt). Il n’y a pas forcément besoin d’une technologie nouvelle pour proposer un produit nouveau.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Votre adresse :
Mots-clés : ,