ÉconomieEntreprisesFocusServices

Rencontres: cette entreprise a ubérisé la drague avant l’heure

Rencontres sur Tinder

Net Dating Assistant ubérise depuis cinq ans l’usage des sites et applis mobiles de rencontres, en faisant évoluer ses services et son mode de fonctionnement.

Lancée au printemps 2011  – alors qu’on ne parlait guère d’ubérisation – Net Dating Assistant propose à ses clients d’intervenir à leur place sur les sites et applications mobiles de rencontres, afin de maximiser leurs chances. L’entrée de nouveaux acteurs tels que Tinder ou Happn oblige l’entreprise à faire évoluer ses services. Son fondateur, Vincent Fabre, répond aux questions de Business & Marchés.

Comment êtes-vous entré sur le marché des rencontres en ligne?

Vincent Fabre − L’adéquation au marché a été assez naturelle, car notre agence résulte d’une compréhension emphatique de ce que vivent (et endurent) réellement les célibataires sur les sites de rencontres.  Pour les hommes notamment, décrocher un rendez-vous réel nécessite souvent d’entretenir des dizaines de conversations avec des prétendantes, beaucoup ne donnant plus de signes du jour au lendemain, harcelées par des centaines de messages par jour. Pour engager ces conversations, vous devez envoyer une centaine de premiers messages ou de demandes de contacts ? Bref, l’homme célibataire consacre plus de 90% de son temps et de son énergie à des profils qu’il ne rencontrera jamais en vrai !

Quels ont été les écueils que vous avez rencontrés?

Nous avons du faire face à trois principales difficultés. D’une part, la forte concurrence sur le secteur. Bien que nous proposions une offre inédite et très originale, les mots clés du domaine de la rencontre sont très concurrentiels. Ensuite, le scepticisme ambiant des célibataires face aux services de rencontres, car il existe beaucoup d’arnaques et d’abus dans ce domaine. Enfin, notre service se déroulant dans la plus stricte confidentialité, le bouche-à-oreille positif reste très confiné car les célibataires satisfaits n’en parlent qu’avec leurs meilleurs amis dans le meilleur des cas !

Comment sélectionnez-vous vos assistants?

Une batterie de tests permet de sélectionner les intervenants (auto-entrepreneurs pour la plupart), les plus efficaces pour savoir décrocher des rendez-vous avec les célibataires les plus convoité(e)s sur les sites et applications de rencontres. Nous avons en interne des « célibataires testeurs » qui jouent les cobayes pour tester l’efficacité des aspirants dating assistants. Des compétences telles la communication, le marketing et la vente se transposent à la séduction.

Les applications mobiles dédiées à la rencontre se multiplient : comment vous adaptez-vous?

Nous sommes en mesure de gérer les comptes de nos client(e)s célibataires sur des applications comme Tinder, Happn… aussi bien que sur les sites de rencontres plus classiques. Il  existe des outils informatiques permettant de gérer ces applications depuis un ordinateur en se géolocalisant depuis n’importe où. Ce qui laisse pour nous toute sorte de possibilités astucieuses, comme par exemple se géolocaliser sur Happn au pied de quelques agences de mannequins pour nos clients les plus exigeants… Il y a évidemment quelques évolutions à prendre en compte. L’importance des photos est primordiale. La mise en valeur se doit d’être maximale sur la photo principale. Le style « SMS » est plus minimaliste et spontané que sur les sites classiques, la réactivité doit être plus importante aussi, ce qui ne pose pas de problèmes puisque nous travaillons en journée, le soir, le week-end… Mais gardons à l’esprit que tous ces sites et applications ne sont que des logiciels!

De quelle manière les sites spécialisés peuvent-ils davantage renforcer leur crédibilité?

Les sites de rencontres spécialisés se sont développés en se référençant sur des mots clés tapés sur les moteurs de recherche et en prenant ainsi des parts de marchés aux poids lourds comme Meetic avec des stratégies de niche. En réalité, pour beaucoup de ces sites, la valeur ajoutée est réduite car ces critères de recherche existent déjà sur les sites de rencontres classiques. Il ne s’agissait que d’un opportunisme marketing. Avec l’avènement des applis de rencontres comme Tinder, Happn… privilégiant la simplicité, les critères de recherche ont été réduits à minima contrairement aux sites de rencontres classiques du type Meetic. Aussi, il y a peut-être aujourd’hui un nouveau créneau pour les applications mobiles de rencontres spécialisées. Il faut toutefois garder à l’esprit que le marketing sur ce secteur est très concurrentiel. A ce titre, nous nous considérons davantage comme une agence matrimoniale nouvelle génération.

A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

Comment la start-up Supli rapproche les fournisseurs de leurs clients restaurateurs

Digitaliser les catalogues des fournisseurs pour faciliter les commandes des restaurateurs, telle est l’ambition de la start-up Supli, qui poursuit son développement.
ÉconomieEntreprises

Mafana, le rhum à base de brèdes en mode start-up

En trois ans, le rhum Mafana s’est imposé dans les bars de la région nantaise grâce à sa composition unique. Retour sur cette success-story.
EntreprisesManagementServices

L’outil de planning pour les restaurateurs Skello a gagné des clients durant la crise

Skello, un outil de gestion de plannings pour l’hôtellerie-restauration, a gagné de nouveaux clients issus de secteurs différents durant le confinement.