Économie

Le baril de brut atteint de nouveaux sommets

Il ne se passe pas un jour sans que le baril de pétrole brut (WTI), côté à New York, ne batte de nouveaux records. Dernier en date ce lundi 10 mars, à 108,10 dollars. « Un équilibre serré entre l’offre et la demande reste, selon nous, la force dominante soutenant les prix, une production décevante des pays hors-Opep, une demande solide dans les pays hors-OCDE, et la politique menée par l’Opep se combinant ensemble pour excercer une pression à la hausse sur les prix« , indiquent à l’agence Reuters les analystes de la banque Barclays Capital. A Londres, les consommateurs européens et sud-africains sont directement menacés avec un baril à 104,35 dollars le baril (plus haut sur la séance), mais les premiers sont relativement protégés de ces niveaux de prix par l’euro fort.

Le vice-président américain Dick Cheney a décidé d’intervenir, alors que les Etats-Unis sont en proie à d’importants riques de récession économique. Il compte, lors de sa visite en Arabie Saoudite, exhorter l’Opep à relever sa production d’or noir. « Je suis certaine que les questions énergétiques seront abordées. Evidemment, nous voulons voir une augmentation de la production« , a expliqué la porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino.

>> Plus d’informations sur le fil info

A lire également
Économie

Pétrole: l'Opep face aux conflits politiques

De multiples conflits attisent les cours du pétrole. L’Opep doit, dans ce contexte, redéfinir son rôle.
Économie

Moyen-Orient: crises pétrolières et enjeux géopolitiques

Le pétrole constitue un instrument de négociation sans équivalent pour les pays du Moyen-Orient. Focus historique.
Actualité socialePolitique éco

Moyen-Orient: quelle redistribution de la rente pétrolière?

Les mouvements de contestation en cours depuis l’hiver dernier trouvent notamment leurs sources dans l’enjeu de la redistribution des richesses. Focus sur…

Laisser un commentaire