Aller au contenu

La demande, clef de l'envolée des cours du riz

lacrisealimentaire.jpg

Riz

Le riz ne cesse d’aligner de nouveaux records: la tonne de riz thaï a atteint hier 1.000 dollars la tonne sur le marché de Chicago, une barre symbolique pour l’aliment phare de populations entières. Les pays exportateurs souhaitent sécuriser leurs approvisionnements et leurs réserves, tentant d’apaiser les tensions qui gangrènent les habitants. La Chine, l’Egypte, le Vietnam et l’Inde, qui représentent le tiers des exportations de riz mondiales, ont décidé de suspendre le commerce du petit grain tandis que l’Indonésie a annoncé en début de semaine qu’elle procédait à une pause dans ses exportations tant qu’elle n’aurait pas reconstitué ses stocks locaux à concurrence de 3 millions de tonnes. « Les stocks mondiaux se situent à environ 70 millions de tonnes, leur niveau le plus bas depuis les années 1975-1976 quand les pénuries en nourriture avaient déclenché une famine dévastatrice au Bangladesh« , indique l’Office national interprofessionnel des grandes cultures dans son bulletin de mars. « Il y a une tension sur l’offre, sans aucun doute. La nourriture est là, mais c’est son accès qui va poser un problème durant les prochains mois« , a expliqué à Bloomberg un analyste de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Publié dansEconomie