ÉconomieEntreprisesServices

Shutterstock souhaite faciliter l’utilisation du média photo

2 min. de lecture
Bureaux de Shutterstock

Pour mieux répondre aux attentes différenciées de ses clients selon leur taille (petites ou grandes entreprises), Shutterstock a repensé son offre commerciale.

Avec plus d’un million de clients actifs à travers 150 pays, plus de 50 millions d’éléments disponibles et un effectif de 500 personnes à travers 12 bureaux, Shutterstock, crée en 2003, figure parmi les leaders des plateformes de photo et de vidéo. Dans un univers où l’image n’a jamais été aussi présente et essentielle à la communication des marques, sa directrice régionale des ventes pour la France, Ashley Higgins, explique à Business & Marchés la façon dont Shutterstock s’y positionne.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises qui souhaitent utiliser les photos dans leurs campagnes de publicité ou marketing ?

Utilisez les images pour créer une ambiance ! La puissance d’une campagne vient souvent de la subtilité d’une belle image qui concerne un message puissant. Évitez les clichés. Par exemple, une personne souriante qui regarde vers l’appareil est un cliché traditionnel. Mais penser différemment, et ajouter un point de vue différent de quelqu’un qui cherche un peu loin de la caméra pourrait mieux impliquer le lecteur-spectateur. Par ailleurs, je recommande à nos clients de vérifier notre blog.

Comment accompagnez-vous les entreprises dans leur démarche d’achat et d’utilisation de photos ?

Nous expérimentons toujours des moyens nouveaux et innovants pour rechercher notre collection, plus rapide. Nous voulons que nos clients découvrent les bons actifs pour correspondre à leur inspiration créatrice initiale. Shutterstock Premier, notre solution d’entreprise, qui attire certaines des entreprises les plus connues dans le monde, est livrée avec des équipes de vente dédiées. Nous avons ouvert la voie à une tarification simple et forfaitaire afin que tout soit clair et facile à comprendre. Comme le marché est à deux faces, nous souhaitons également que nos photographes travaillent tout en sachant qu’ils seront bien représentés.

Quelles offres proposez-vous pour les petites entreprises ou les start-up ?

Nous avons créé une équipe commerciale à Paris pour répondre aux besoins de nos clients en France. Nous savons qu’une petite start-up aura des besoins différents de nos clients Premier. Comme une entreprise grandit et élargit sa portée, il faudra ensuite repenser leur package, y compris sur le plan juridique. Grâce à notre licence simple, toute entreprise peut continuer à utiliser des images achetées sans restrictions supplémentaires.

Photo : Reception par Shutterstock/Bilyana Dimitrova

A lire également
EntreprisesFocus

EPC, ou le champagne en mode start-up pour recruter de nouveaux consommateurs

La maison de champagne EPC a réussi à s’imposer auprès de grands comptes et d’être présente dans six pays. Jérôme Queige, cofondateur et directeur général de la start-up, revient sur ce démarrage réussi.
EntreprisesServices

“La restauration livrée est un métier à part entière, qui nécessite des process dédiés”

Le chiffre d’affaires de la restauration livrée a atteint 4,9 milliards d’euros en 2020. Les clients réguliers pèsent pour 50% des utilisateurs des services de livraison. François Blouin, président de Food service vision, décrypte ce paysage remodelé.
EntreprisesServices

“La crise est l'occasion, pour les bars et les hôtels, de repenser leur positionnement”, souligne Kévin Ligot

Spécialisée dans les métiers de l’hospitalité, l’agence Mixomania Paris accompagne ses clients (hôtels, bars, restaurants) sur des prestations d’audit, de design de bars, de cartes boissons. Son manager, Kévin Ligot, revient sur les tendances du secteur à travers ses différents projets.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.