Aller au contenu

Le plan d’extension de Walt Disney Studios se dévoile

A Disneyland Paris, le parc Walt Disney Studios devrait accueillir un lac et deux nouveaux lands d’ici à 2025. La concertation préalable s’ouvre à Val d’Europe.

En février dernier, The Walt Disney Company annonçait un plan d’investissement de 2 milliards d’euros destiné à renforcer l’attractivité de Disneyland Paris, au moyen de nouveaux lands. A l’occasion de la concertation préalable au plan d’extension du parc Walt Disney Studios, ouvert en 2002, de nouvelles données sont communiquées – parmi lesquelles un calendrier prévisionnel (début des travaux en 2019 pour une livraison complète en 2025) et une idée du périmètre couvert (31 hectares devront être acquis à cette occasion).

« Depuis plus de 30 ans, le groupe Disney et les pouvoirs publics français ont développé un projet à la fois touristique et urbain de grande ampleur », rappellent conjointement Euro Disney Associés et les établissements publics d’aménagement de Marne-la-Vallée. Le renforcement du pôle touristique est ainsi planifié dans le projet d’intérêt général qui structure l’aménagement du territoire, soulignent-ils. 1,5 milliard d’euros sera consacré à l’extension de Walt Disney Studios : 1 milliard pour la conception et la réalisation des attractions et des éléments qui les composent, et 500 millions pour construire de nouveaux bâtiments.

La Reine des neiges et Star Wars s’invitent

A terme, Disneyland Paris ne disposera plus que d’un quart de l’espace prévu pour s’agrandir éventuellement de nouveau. Les travaux qui s’annoncent prendront la forme d’une restructuration du parc Walt Disney Studios existant, avec sa transformation partielle en land dédié à Marvel (dont l’attraction Rock’n roller coaster avec Aerosmith). Un plan d’eau d’agrément, un land Frozen (la Reine des neiges) ainsi qu’un land Star Wars seront, eux, crées ex-nihilo sur des parcelles adjacentes au parc. 8 hectares seront dévolus aux cast members (restaurants, costumes, bureaux…), et 11 hectares au chantier et à la voirie, le resort étant desservi par un réseau routier interne.

L’enjeu est de taille pour Disneyland Paris, qui a engagé un plan de rénovation de ses attractions phares (en grande partie réalisé à l’occasion de son vingt-cinquième anniversaire) et de son parc hôtelier (l’hôtel New York précédera le Disneyland Hôtel sur la liste des chantiers prévus, le Newport Bay Club ayant déjà été restructuré). Les parcs accueillent environ 15 millions de visiteurs par an. « Le projet d’extension du Parc Walt Disney Studios devrait permettre à Val d’Europe de continuer à relever le défi de l’attractivité dans l’Est francilien », croient les promoteurs du projet, qui soulignent également les efforts fournis pour renforcer l’offre de transports sur le site.

Publié dansEconomieEntreprisesServices