Aller au contenu

Etats-Unis, viande, auto : l’actu éco du week-end

L’actualité du week-end des 2 et 3 mars décryptée par la presse.

Obama face aux coupes budgétaires

Le « fiscal cliff » est arrivé. Le président des Etats-Unis Barack Obama a expliqué qu’en dépit du délai d’application des différentes coupes budgétaires (85 milliards de dollars de crédits publics ont été gelés), « la douleur de celles-ci sera bien réelle ». Prônant une « approche équilibrée » face à cette situation qui pourrait rapidement signifier la mise en disponibilité de 2,8 millions de fonctionnaires et de militaires, il doit attendre un éventuel déblocage de la situation entre la Maison Blanche et le Congrès, avant le 27 mars, date limite de vote d’une loi sur le budget. La Tribune et Les Echos présentent les conséquences économiques et politiques des coupes budgétaires. Pour Le Monde, « les représentants du peuple américain donnent ces jours-ci une image pitoyable de leur démocratie ».

Les professionnels de la viande misent sur la qualité

Dans un reportage tourné au Salon international de l’agriculture, Le Figaro donne la parole au président de la Fédération de la boucherie hippophagique, à un contrôleur des viandes du ministère de l’Agriculture ainsi qu’au président des Jeunes Agriculteurs, qui expliquent leur position face au scandale de la viande de cheval auquel s’est adjoint, vendredi, une affaire – différente – de viande avariée.

Une prime à la casse écologique ?

En proposant d’instaurer « une aide au remplacement des véhicules les plus émetteurs de particules par des véhicules peu polluants bénéficiant du bonus écologique », la ministre de l’Ecologie Delphine Batho pourrait aider son collègue Arnaud Montebourg, en charge du Redressement productif. Pour financer la mesure, le diesel pourrait être  autant taxé que l’essence. Le Parisien récapitule les différentes pistes envisagées.

Publié dansCorpus