Aller au contenu

Le parc Walt Disney Studios a 15 ans

Le parc Walt Disney Studios, ouvert en 2002, constitue aujourd’hui un pilier du resort de Disneyland Paris, à Marne-la-Vallée. La Tour de la terreur et Ratatouille ont notamment permis de développer sa notoriété.

Ce 16 mars, le parc Walt Disney Studios fête son quinzième anniversaire. Envisagée dès les premières années du projet Disney, sa construction a été annoncée en 1999 pour une ouverture au public 3 ans plus tard, autour de 9 attractions. Aujourd’hui, le parc en compte le double. Etendu sur 25 hectares (des réserves foncières permettent d’envisager de futurs développements), Walt Disney Studios, dédié aux coulisses du cinéma, est un parc d’attractions à part entière au sein du resort, avec une place importante accordée aux spectacles – les cascades automobiles de « Moteurs action », l’attraction interactive « Stitch Live » et la salle de spectacles Animagique theater en constituent les points forts. « Cinémagique » fermera pour sa part ses portes le 30 mars.

Après la rue couverte de Studio 1, un imposant hangar qui regroupe des commerces et des restaurants, le parc s’est développé en 2007 avec l’ouverture de Toon studio, une zone accueillant notamment Crush coaster, un circuit de type montagnes russes sur le thème du « Monde de Nemo » et des points photos consacrés aux personnages de l’univers Disney, qui se relaient tout au long de la journée.

La Tour de la terreur, nouveau départ

Tour de la terreur - Groom - Disneyland Paris

En 2008, une étape significative a été franchie avec l’inauguration de la Tour de la terreur, un bâtiment de 55 mètres de haut (visible à 7 kilomètres à la ronde) qui renferme des ascenseurs effectuant des chutes depuis le 13ème étage d’un hôtel situé dans les confins d’Hollywood. L’attraction, qui rencontre depuis un franc succès – ses tickets coupe-file (FastPass) étant régulièrement en rupture de stock en milieu de matinée – se distingue par son univers inspiré de l’hôtellerie, avec des grooms (photo), un lobby, deux bibliothèques et une salle des machines au terme de la file d’attente. « A son ouverture, il s’agit alors du plus gros investissement de Disneyland Paris depuis Space Mountain », rappelle l’équipe du parc.

Ratatouille, innovation technologique

ratatouille - Disneyland Paris
Disneyland Paris

A quelques centaines de mètres, une zone thématique proposant de s’immerger dans un univers à hauteur d’enfant, Toy Story Playland, a été lancée en 2010, derrière une immense statue de l’éclair. Accolée à cette grande allée, la place de Rémy a pour sa part vu le jour quatre ans plus tard, autour de l’attraction Ratatouille : l’attraction totalement toquée de Rémy, d’un restaurant faisant la part belle aux produits français (le bistrot Chez Rémy) et d’une boutique de souvenirs. A bord de rats mobiles, les visiteurs sont promenés dans les coulisses d’un restaurant au moyen de lunettes 3D. « La résolution des projections de l’attraction est si élevée qu’il a fallu autant de temps aux ordinateurs pour les générer que pour l’intégralité du film en 2007 », souligne Disneyland Paris.

Plus d’événements

Spectacle nocturne Saison de la force Star Wars, à Disneyland Paris

Après le lancement d’un nouveau spectacle, « Mickey et le magicien », à l’été 2016, le parc Walt Disney Studios bénéficie d’efforts supplémentaires depuis le début d’année en matière d’événementialisation avec la Saison de la Force, un ensemble de spectacles (dont un impressionnant son et lumière sur la Tour de la terreur) et d’animations (avec la présence des Stormstroopers).

Publié dansEconomieEntreprisesServices