Skip to content

US: les agences de notation en accusation

« La crise des crédits immobiliers a été causée en partie par des mauvaises représentations et des malentendus sur la véritable valeur des titres obligataires. Ces réformes auront un impact très important sur le marché« , a indiqué hier le procureur général de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, à l’occasion de la présentation d’un accord conclu avec les trois agences de notation financière américaines (Moody’s, Fitch Ratings et Standard & Poor’s).

Les agences de notation sont sur la sellette depuis le déclenchement de la crise des subprimes. Elles sont accusées d’avoir sous-estimé les risques que représentaient certains instruments financiers. L’accord conclu hier ne concerne que les titres hypothécaires adossés à des titres immobiliers. L’objectif est de renforcer la transparence et l’indépendance de ces acteurs essentiels sur les marchés. Aux Etats-Unis, de nouvelles règles devraient entrer en vigueur au début de l’été – c’est du moins ce qu’avait indiqué fin avril Christopher Cox, le président de la Securities & Exchange Commission, le gendarme des marchés financiers.

« Tout ce que pourraient faire les agences pour rapprocher leurs règles des exigences du régulateur sera considéré positivement« , a expliqué à Bloomberg Ed Atorino, analyste chez Benchmark Co.

Publié dansEconomieMarchés et finance

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire