Aller au contenu

Shelterr mise sur la géolocalisation pour s’imposer sur le marché des annonces immobilières

Le site internet belge dédié aux annonces immobilières Shelterr lance en France son offre basée sur une carte interactive.

« Notre objectif est de nous insérer dans le Top 5 des portails d’annonces immobilières en France », clame le directeur du développement France de Shelterr, Thomas Wayenberg. Cette start-up belge se lance à l’assaut du marché hexagonal avec un site centré sur la localisation des biens immobiliers. Pour s’imposer, Shelterr mise donc sur sa carte interactive, ainsi que sur une levée de fonds. Interview.

Quel regard portez-vous sur l’essor de Shelterr depuis son lancement?

Thomas Wayenberg – Le lancement officiel de Shelterr est imminent. Ceci dit, le site est fonctionnel depuis un an et nous pouvons dire que les retours sont plus qu’encourageants pour la suite. Aussi bien les professionnels que les privés sont ravis de nous voir nous installer dans le segment très concurrentiel des annonces immobilières sur internet. Plus concrètement, de grands groupes de l’immobilier français et international n’ont pas hésité à faire le pas vers Shelterr et ce pour le plus grand bonheur de nos utilisateurs puisque dès la fin de l’année, nous accueillerons entre 700.000 et 1 million d’annonces. D’ores et déjà nous sommes le premier portail immobilier national dont la présentation des biens se fait sur une carte, en termes de trafic.

Pourquoi avez-vous choisi de focaliser votre service sur la localisation des biens?

Nous avons décidé d’inverser le processus de recherche en commençant par une seule question : « dites nous où vous voulez vivre ». Nous réinventons le processus de recherche pour le rendre plus efficace, mais aussi et surtout car il s’agit du premier critère de choix pour un bien immobilier ! On remarque de plus en plus que cette information doit être précise pour qu’une personne intéressée contacte le vendeur ou le bailleur. Nous avons donc organisé la plateforme autour d’une carte interactive.

Comment centralisez-vous les annonces immobilières, avec quel panel d’agences ou de réseaux?

Nous proposons directement aux agences de publier leurs annonces sur le site moyennant un forfait mensuel qui se situe entre 75 et 200 euros hors taxes. Shelterr a pour objectif de réunir l’intégralité des acteurs de l’immobilier et de l’offre et ce dans toute l’Europe. Nous ne fermons donc la porte à aucun segment de marché, en accueillant des réseaux classiques tels que Foncia ou Solvimo mais aussi des acteurs spécialisés comme Sotheby’s pour le luxe, ou Bouygues pour la promotion. Nous proposons également des surfaces commerciales, des parkings, etc.

Quel est votre modèle économique, et comment souhaitez-vous vous développer? 

Notre modèle économique se base sur deux business units que sont la publicité, facturée au coût pour mille, et les packs premium que nous proposons à des prix forfaitaires. Notre développement s’effectue aujourd’hui dans cinq pays (France, Belgique, Luxembourg, Espagne et Italie). Sur les trois premiers pays cités, le site est parfaitement opérationnel tandis que nous préparons le lancement en Espagne et en Italie pour début 2016. Nous avons pour objectif d’être opérationnel dans tous les pays d’Europe d’ici 2017.

Publié dansEconomieEntreprisesManagement