Aller au contenu

Propriété intellectuelle : la Chine en tête des demandes

La Chine s’est hissée en tête des demandes liées aux brevets, aux marques et aux dessins en 2012.

Pour la première fois en 2012, la Chine s’est hissée au premier rang des destinations et des sources de dépôts de brevets : le pays innove et attire les innovateurs. Le pays représente 27,8 % des dépôts mondiaux, devant les Etats-Unis (23,1 %) et le Japon (14,6 %), d’après l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Les dépôts de demandes de brevets ont bondi de 9,2 % en 2012, soit la plus forte croissance enregistrée ces dix-huit dernières années.

Dans un contexte de crise, les marques restent toujours des valeurs sûres. Avec 6,4 millions de marques, la Chine possédait, en 2012, le plus grand nombre de noms de ce type en vigueur (+16,2 % sur un an). L’an dernier, 74 offices de propriété intellectuelle recensaient plus de 24 millions de marques en vigueur à travers le monde. Les enregistrements de marques ont également connu une forte progression en Turquie, avec une hausse de 13,3 % du nombre de noms. L’âge moyen le plus élevé des marques en vigueur s’élève à 15,4 ans : la Hongrie est en tête de ce palmarès, devant l’Autriche.

Les dessins et modèles industriels attisent également l’intérêt des Chinois : « les résidents de la Chine ont déposé en 2012 partout dans le monde des demandes contenant près de 650.000 dessins et modèles industriels », indique l’OMPI. Le nombre de dessins et modèles contenus dans les demandes. 1,22 million de dessins et modèles étaient inclus dans les demandes déposées en matière de propriété intellectuelle en 2012, en croissance de 17 % (le plus fort taux depuis la mise à disposition des chiffres en 2004). Dans un contexte concurrentiel exacerbé, l’intérêt pour la propriété intellectuelle ne se dément pas.

Publié dansEconomieEntreprisesIndustrie