Aller au contenu

La feuille de route d’eBay pour se démarquer en France

Soumis à une forte concurrence en France, eBay mise sur ses vendeurs professionnels et sur l’essor de la data pour se démarquer. François Bourgoin, directeur des vendeurs professionnels et des partenariats, répond aux questions de Business & Marchés.

De quelle manière le modèle d’eBay se différencie-t-il sur le marché du commerce en ligne?

François Bourgoin – Notre mission, depuis plus de 15 ans que nous existons en France, n’a pas changé : nous mettons en relation des acheteurs et des vendeurs du monde entier, dans un climat de confiance sur une plate-forme sécurisée et accessible depuis tous les appareils. Nous sommes une place de marché à 100%, c’est à dire que nous ne vendons aucun produit et n’avons aucun stock en propre. En conséquence, l’essentiel de nos revenus provient de commissions prélevées sur les ventes réalisées sur notre place de marché, et notre succès est intimement lié à celui de nos vendeurs. Notre plateforme est réellement internationale : eBay est présent dans plus de 200 pays et compte 169 millions d’acheteurs actifs dans le monde. Plus d’un milliard d’articles du plus commun au plus rare, neufs ou d’occasion, sont disponibles à tout moment sur la marketplace.

Comment travaillez-vous avec les vendeurs professionnels présents sur la plateforme?

En tant que place de marché à 100%, nous ne sommes et ne serons jamais en concurrence avec les vendeurs qui utilisent notre plateforme. Notre rôle est simple : aider les vendeurs (particuliers et profesionnels : TPE, PME, grandes marques) à mieux vendre.  Notre objectif est de leur apporter des solutions concrètes pour accélérer leur développement en France et à l’international. Pour cela, nous leur proposons à la fois un modèle économique simple et juste, basé sur une commission fixe entre 3 et 6,5% indexée sur les ventes, et une solution complète, clef en main, pour démarrer sur eBay. Quelle que soit leur taille et leur compétence sur le numérique, ils peuvent créer une boutique en ligne facilement et la personnaliser.  Ensuite, nous leur donnons accès à un éventail d’outils qu’ils peuvent utiliser s’ils le souhaitent, notamment pour la gestion de la performance de leur catalogue, et le suivi de leurs commandes. Enfin, ils bénéficient de solutions de livraison à des tarifs préférentiels grâce à nos partenariats avec les principaux transporteurs du marché, qui capitalisent sur les importants volumes générés sur notre plateforme.

«Plus d’intelligence artificielle et de big data»

Comment avez-vous renforcé vos efforts en direction de ces vendeurs?

Nous développons constamment de nouvelles solutions pour permettre aux vendeurs de vendre plus et mieux, mais en restant dans une logique de partenariat avec eux. Si bien sûr les services que nous proposons évoluent, notre posture reste la même. Au cours de l’année 2016, eBay a investi massivement dans l’intelligence artificielle et le big data afin de développer de nouvelles solutions de vente et de personnalisation de l’expérience de navigation. Nous avons acquis plusieurs structures comme Corrigon, SalesPredict et ExpertMaker pour être plus innovants et efficaces dans les services proposés et permettre aux vendeurs d’avoir des informations extrêmement utiles sur les tendances de ventes, les prix moyens ou encore le comportement des acheteurs. Grâce à ces innovations, nous allons très prochainement dévoiler des nouveautés qui permettront notamment un meilleur référencement pour les annonces et des outils de vente améliorés.

Comment s’est opéré le passage de ventes majoritairement sous forme d’enchères à des ventes principalement effectuées à prix fixes?

Les ventes au format enchères font partie de notre ADN, c’est une part importante de notre identité, mais eBay ne se limite plus à cela. Depuis 2001, nous proposons également le format achat immédiat qui permet à nos utilisateurs de vendre leur article à prix fixe et immédiatement.  Les vendeurs professionnels privilégient dans leur majorité la vente à prix fixe : preuve en est, aujourd’hui 86% de l’offre sur eBay est à prix fixe contre 79% en 2014. Nous souhaitons offrir à nos utilisateurs le choix le plus vaste : celui d’acheter des articles, du plus rare au plus commun, neufs, d’occasion ou reconditionnés, auprès de vendeurs professionnels ou particuliers en France et dans le monde entier.

Quels sont vos objectifs de développement?

Le e-commerce représente une opportunité inédite de croissance pour les entreprises de toute taille, notamment les TPE-PME. Nous sommes au tout début de ce développement : un tiers des dirigeants de TPE-PME pensent que s’ils n’utilisent pas le digital pour optimiser leur business model, leur activité cessera d’exister. Aujourd’hui, seulement 15% des entreprises françaises vendent en ligne, ce qui place la France derrière ses voisins européens, notamment l’Allemagne où une entreprise sur quatre a une activité de e-commerce. Le développement numérique français a donc une très large marge de progrès devant lui. Par ailleurs, nous travaillons depuis plusieurs mois sur les innovations qui feront le commerce de demain. Notre conviction forte est que ce dernier sera personnalisé, conversationnel, inspirationnel et omnicanal. Les consommateurs dans leurs déplacements, leurs envies et leurs besoins, seront mieux connus des acteurs du commerce qui travailleront sur d’importantes quantités de données pour leur offrir une expérience positive : le bon produit au bon moment et au bon prix.

Publié dansEconomieEntreprisesServices