Aller au contenu

Joyeux Noël made in France

Les produits français revêtent, à l’occasion des fêtes, une forte importance pour les consommateurs.

La crise n’épargnera pas les fêtes de fin d’année, qui devraient être l’occasion de placer sur la table du réveillon ou au pied du sapin des produits made in France. 53 % des Français interrogés par Ipsos et Logica Business Consulting pour France Bleu* comptent dépenser certainement moins que l’an dernier, faute d’envie ou de moyens. 78 % d’entre eux trouvent important que leurs repas de fête soient composés de produits d’origine française. Cette proportion s’élève à 76 % pour les jouets.

Cet attachement au made in France, à l’honneur durant la séquence politique du printemps dernier et récemment réapparu sur le devant de la scène avec Arnaud Montebourg posant en marinière, se révèle disparate selon les générations : 91 % des personnes âgées de 60 ans et plus estiment important que les jouets qu’ils pourraient offrir soient français, contre 54 % des 15-34 ans. Le soutien de l’économie française et régionale, la qualité des produits et l’impact environnemental constituent les trois premiers motifs de choix de biens français.

Les produits régionaux plébiscités

Au-delà de la fabrication française des produits de fête, l’origine régionale des produits compte également pour les sondés. 62 % d’entre eux trouvent important que leurs repas de fête soient composés de produits locaux ou originaires de leur région, cette volonté étant, selon les territoires, plus ou moins simple à assouvir. Le chiffre s’élève à 73 % des personnes interrogées âgées de 60 ans et plus. De plus, 74 % des Français estiment que l’action de privilégier les produits locaux est une tendance de fond.

Cette enquête est publiée parallèlement à un sondage dédié à la perception de la compétitivité par les Français. Seules 24 % des personnes interrogées pensent que la France offre un environnement compétitif pour permettre aux entreprises françaises de gagner des parts de marché à l’étranger. L’appui aux entreprises tricolores semble donc constituer, dans un contexte économique chahuté, une mesure de bon sens pour les Français.

*Enquête réalisée pour France Bleu les 23 et 24 novembre, auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus composé de 1.017 personnes.

Publié dansEconomiePolitique éco