Aller au contenu

Fils de Pomme, les trublions du cidre bio et branché

En deux ans, la start-up Fils de Pomme s’est imposée sur le marché du cidre avec des recettes originales et des produits bio.

Fils de Pomme nous avait promis un cidre « audacieux ». Il porte bien son nom : en bouche, impossible de rester impassible face à une recette aux extraits de yuzu et de basilic ! Que l’on apprécie ou pas, l’initiative reflète l’esprit de la start-up, créée en 2016 par Théo Le Pautremat, qui répond à nos questions, et Valentin Imbault. Un cidre plus classique, le Sauvage, et un poiré, l’Epatant, résolument fruité, complètent la gamme.

Pourquoi avez-vous souhaité vous lancer sur le marché du cidre ?

Nous avons chacun un lien très fort en lien avec le cidre, ma famille en produisant de très longue date. Valentin a, quant à lui, toujours connu la production familiale qu’il partageait l’été avec ses cousins, dès le plus jeune âge. Mais c’est aussi un marché très porteur, que ce soit en France ou à l’international où nous sommes déjà présents. En effet, le marché du cidre est véritablement en plein essor, et le cidre français a un beau rôle à jouer dans les cidres premiums. Et ce d’autant plus que le segment des boissons peu caloriques, naturelles et en plus comme nous biologique, connait un fort engouement. Tout l’inverse du « cider » fait à partir de concentré de pomme où l’on rajoute du sucre et différents additifs…

La marque se distingue par ses saveurs originales : quelles étaient vos sources d’inspiration ?

Nous avons travaillé en premier, deux grands classiques, le Brut bio et le Poiré bio. Qui ont tous deux reçu la médaille d’argent au Concours international du cidre 2017. Ensuite, les possibilités d’associations audacieuses et subtiles nous sont tout de suite apparus comme une évidence. Nous avons donc, pour notre troisième création, travaillé un assemblage de cinq variétés de pommes infusés avec des extraits naturels de yuzu et de basilic. Le résultat est vraiment original et plaît énormément ! Cela nous laisse de belles perspectives pour de nouvelles créations surprenantes et raffinées.

Comment avez-vous observé l’évolution de l’intérêt des consommateurs pour le cidre depuis votre lancement ?

L’engouement pour le cidre ne cesse d’évoluer pour prendre de plus en plus de parts dans les apéritifs et donc plus seulement en association avec la crêpe. C’est intéressant de voir à quel point le cidre a su retrouver un regain d’intérêt certain en se positionnant comme une alternative de qualité face à la bière. Les formats plus festifs 33cl ou à la pression ont largement poussé ce mode de consommation. Notre clientèle actuelle est plus tournée vers les 25-45 ans, mais il se trouve que les Millenials sont très sensibles à notre marque. En effet, ils sont attirés par notre éthique, avec un engagement pour le développement durable poussé. Nous sommes 100% bio, et toutes nos livraisons sont faites en véhicule électrique. Ils apprécient aussi énormément notre communication sur les réseaux sociaux avec un aspect décalé, drôle et toujours avec une belle esthétique.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprisesIndustrie